⭐ LES DERNIERS FILMS ⭐

Logo Shocase.fr - Cinéma, films et vidéos streaming

CINEMA - Films complets en français en streaming     Radio en direct     TV en  direct su internet

Le Bon la Brute et le Truand

Titre original : Il buono, il brutto, il cattivo

Almeria


Vous êtes sur le point de visionner le film Le Bon, la Brute et le Truand, si vous êtes arrivé là par hasard, vous avez de la chance, sinon, vous êtes possiblement un fan de western, ce film faisant parti des meilleurs films western du monde !

Afin d'accompagner au mieux votre visite sur le site, nous vous proposons un peu d'informations autour de ce long métrage afin d'améliorer votre culture cinématographique.


 

INFORMATIONS PRINCIPALES

Le Bon, la Brute et le Truand est un film ouest-germano-hispano-italien sorti en 1966, réalisé par Sergio Leone, d'après un scénario de Luciano Vincenzoni, Sergio Leone, Agenore Incrocci et Furio Scarpelli.

Ce long métrage met en vedette entre autres Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach !


 

À PROPOS DU FILM

Le Bon, la Brute et le Truand fait parti des plus célèbres westerns de l'histoire du cinéma, il est considéré comme la quintessence du style « western spaghetti », il apparait à ce jour toujours dans le classement des films préférés des français.

Pour la réalisation du film, Sergio Leone décide d'augmenter de deux à trois le nombre de protagonistes : Clint Eastwood et Lee Van Cleef, qui partageaient la vedette dans Et pour quelques dollars de plus, se voient adjoindre Eli Wallach dans ce troisième film qui vient conclure la Trilogie du dollar (Trilogie de l'homme sans nom).

Le scénario introduit une autre nouveauté : l'irruption de l'Histoire, avec la guerre de Sécession comme toile de fond. Il s'agit donc chronologiquement d'un retour en arrière par rapport aux deux autres films de la trilogie, autrement dit un préquel. De même, le personnage de « l'homme sans nom », joué par Clint Eastwood (la constante qui lie les trois films), ne se présente pas dans sa tenue habituelle : il y porte un long manteau de type cache-poussière, et ce n'est qu'à la fin du film qu'il endosse un poncho, adoptant alors l'apparence extérieure du personnage des deux premiers films et matérialisant, selon l'idée de Leone, l'aspect cyclique de la trilogie.

 

PAROLE DE QUENTIN TARANTINO

« Le Bon, la Brute et le Truand est le film le mieux réalisé de tous les temps »

 


 

SCÉNARIO BREF

Le film raconte l'histoire de trois as de la gachette qui, durant la guerre de Sécession, sont à la recherche d'un chargement d'or disparu. Le premier à être présenté est Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez joué par Eli Wallach, un criminel ayant commis de nombreux délits et dont la tête est mise à prix. Tuco est de connivence avec Blondin : ce dernier livre Tuco aux autorités, encaisse la prime de l'arrestation et libère ensuite son complice au moment où celui-ci va être pendu en coupant la corde avec une balle de fusil. Les deux acolytes se partagent ensuite le butin et refont la même opération plusieurs fois dans les comtés voisins. Durant ce temps, un troisième personnage nommé Sentenza, un tueur sans pitié, apprend l'existence d'un coffre rempli de pièces d'or des Confédérés, caché par un soldat nommé Bill Carson. Il commence donc à chercher plus d'informations à ce sujet.

Blondin décide de rompre son partenariat avec Tuco, l'abandonnant dans le désert. Tuco réussit cependant à survivre et après une traversée de plus de 100 km, il arrive, assoiffé et complètement épuisé, dans un petit village. Décidé à se venger, il retrouve rapidement Blondin et le capture, profitant d'une diversion offerte par la retraite des Confédérés de Californie. Il inverse alors les rôles, contraignant son ex-compagnon à le suivre à pied dans le désert. Alors que Tuco est sur le point d'abattre Blondin, il aperçoit une diligence remplie de soldats confédérés, morts ou mourants. Parmi ceux-ci se trouve Bill Carson, l'homme recherché par Sentenza. Carson révèle à Tuco le nom du cimetière où est caché l'or, mais demande de l'eau en échange du nom sur la tombe. Pendant que Tuco va chercher une gourde, Carson meurt, non sans avoir donné le nom de la tombe à Blondin, qui tout à coup devient très important pour Tuco. Celui-ci devra donc le soigner pour connaître le nom en question. Tuco conduit alors Blondin mourant dans un monastère franciscain, dans lequel son frère est père supérieur. Après avoir quitté la mission, Tuco et Blondin guéri, déguisés en soldats confédérés, sont capturés par un groupe de soldats de l'Union et sont conduits dans un camp de prisonniers.

Entre-temps, Sentenza a suivi la trace de Bill Carson jusqu'à ce camp, où il est devenu sergent gardien en uniforme. Avec l'aide du caporal Wallace, il torture et frappe violemment Tuco pour connaître le nom du cimetière. Lorsqu'il apprend que seul Blondin connaît le nom et le numéro de la tombe, il change de tactique. Il propose une alliance à ce dernier qui accepte. Accompagnés par cinq autres complices, ils s'enfuient tous les deux du camp et partent à la recherche de l'or. De son côté, Tuco est conduit et emmené dans un train de prisonniers, escorté par le caporal Wallace, qui s'occupe de lui personnellement, sachant que sa tête est mise à prix. Lors du trajet en train, Tuco réussit à s'évader en sautant du train en marche, entraînant avec lui le caporal, dont il se débarrasse rapidement. Dans un village voisin, dévasté par l'artillerie des deux armées, Tuco rencontre un chasseur de primes qu'il a blessé au début du film et qui cherche à se venger. Tuco l'abat. Blondin, qui était dans le même village, entend les coups de feu et reconnaît le son du revolver de son acolyte. Il part à sa recherche, et le retrouve. Les deux compères décident de s'associer à nouveau pour éliminer Sentenza. Ils réussissent à se débarrasser des membres de son gang, mais Sentenza s'échappe.

Tuco et Blondin, en route vers le cimetière, savent qu'ils doivent bientôt traverser un pont. Alors que Blondin déclare à son acolyte qu'il leur faudrait attendre la nuit, ils sont inopinément capturés une nouvelle fois par une patrouille de l'armée nordiste. En effet, le pont qu'ils doivent traverser est alors âprement disputé entre les forces confédérées et celles de l'Union. Ne sachant comment expliquer leur présence là, Tuco affirme aux militaires qu'ils sont venus s'enrôler. Le capitaine de la compagnie qui les accueille leur explique que les combats durent depuis des jours, car les deux parties veulent s'emparer de ce pont stratégique, qu'elles prennent soin de préserver des bombardements. À la suite d'un assaut, le capitaine, blessé et ivre, révèle aux deux hommes qu'il rêve de détruire le pont, pour faire cesser ce massacre insensé. Ce projet plaît immédiatement aux deux forbans : si le pont disparaît, les deux armées s'en iront, et ils auront le champ libre pour continuer leurs recherches. Ils s'emparent d'explosifs et, discrètement, vont procéder au minage du pont. Pendant qu'ils effectuent ce travail, à moitié immergés dans la rivière, Tuco et Blondin décident de se révéler leurs secrets. Tuco donne le nom du cimetière : Sad Hill ; Blondin donne le nom sur la tombe : Arch Stanton. Après l'explosion du pont, le calme revenu, les deux armées se retirent comme prévu ; les deux associés traversent et arrivent finalement de l'autre côté de la rivière. Pendant que Blondin s'arrête près des ruines d'une église et réconforte un soldat confédéré mourant, Tuco en profite pour partir au galop jusqu'au cimetière.

Il court à droite et à gauche parmi les centaines de tombes ; et découvrant enfin la tombe d'Arch Stanton, il commence à creuser furieusement le monticule de terre poudreuse avec une planche trouvé sur place. Avant d'avoir trouvé quoi que ce soit, il est rejoint par Blondin, revolver au poing, qui lui ordonne de creuser avec une pelle qu'il jette à ses pieds. Sentenza arrive, armé lui aussi, et ordonne à Blondin d'aider Tuco. Blondin révèle alors que l'or n'est pas enterré dans cette tombe, qui ne contient qu'un squelette. Il inscrit le véritable nom de la tombe où est caché l'or sur une pierre, qu'il dépose au milieu de l'esplanade circulaire qui forme le centre du cimetière. Les trois hommes se mettent en place et se font face pour l'affrontement final. Blondin tire le premier et abat Sentenza, tandis que Tuco s'aperçoit que son revolver n'est pas chargé : Blondin lui avoue l'avoir déchargé la nuit précédente. Il montre aussi qu'il n'avait rien écrit sur la pierre, puisque la tombe recherchée est la sépulture sans nom placée à côté de celle d'Arch Stanton. Tuco est contraint de creuser à nouveau (« Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses. »), et dès qu'il a trouvé l'or, il est forcé par Blondin à se passer un nœud coulant autour du cou, puis à se tenir debout en équilibre sur la traverse d'une croix, les mains liées derrière le dos. Blondin, partageant le butin, en charge la moitié sur son cheval et s'éloigne, pendant que Tuco crie à l'aide, perdant peu à peu l'équilibre. Arrivé à bonne distance, Blondin fait feu sur la corde et libère Tuco comme il le faisait au début du film. Blondin s'en va avec la moitié de l'or, laissant l'autre moitié, mais pas de cheval, à un Tuco fou de rage, courant avec la corde autour du cou. Les dernières images montrent Blondin s'éloignant sur sa monture à travers les collines.


 

LES ACTEURS DU FILM LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

Un bon film est le résultat d'un travail d'équipe, ce film confirme l'unité entre acteurs, réalisateur, scénaristes, compositeur et un groupe de qualité.


 

LE RÔLE DES ACTEURS

Le Bon

Clint Eastwood dans le rôle du Bon dans le film Le Bon la Brute et le Truand
Clint Eastwood interprète « Le Bon » aussi nommé « l'Homme sans nom », ou « Blondin », le rôle d'un chasseur de primes flegmatique et arrogant qui est en compétition avec Tuco et Sentenza dans la course au trésor caché, au milieu de la guerre de Sécession. Il développe une relation amitié-haine avec Tuco qui le surnomme « Blondin ». Tuco connaît le nom du cimetière où se trouve l'or, mais Blondin connaît le nom de la tombe où il est enterré. Ils sont donc contraints à travailler ensemble et à se secourir à tour de rôle.

Clint Eastwood incarne celui qui est peut-être le mieux réussi de tous les personnages créés par Leone : grandiose, laconique, un as de la gâchette soigné dans les moindres détails. La présence du cigare de Blondin est un symbole très important dans le film. Eastwood en a un à la bouche dans presque toutes les scènes et le rallume continuellement. De plus, le cigare devient un élément clé de l'action à quelques occasions (la poursuite en suivant la piste des cigares toujours plus fraîchement fumés, l'allumage de la mèche du canon et de celle des explosifs, etc.).

Son expression sombre et pensive, avec ses yeux à demi-fermés, pourrait faire de Blondin le stéréotype idéal du « méchant ». Cependant, Leone réussit à surprendre tout le monde en créant un personnage à mi-chemin entre le chasseur de primes traditionnel et le bandit, parvenant à un résultat que peut-être aucun autre réalisateur n'avait réussi à atteindre. Dans la composition de ce personnage, Leone démontre qu'il a su intégrer l'essence des grands classiques tels la tragédie grecque et l'œuvre de Shakespeare. De plus, il admet que le personnage de Clint Eastwood est largement inspiré du style des grands auteurs latins comme Plaute et Térence. Sergio Donati fait remarquer : « Parmi les trois, Eastwood est sans doute celui qui ressemble le plus à son propre personnage : fermé, taciturne, ironique. »

1965 marque la fin de Rawhide, une série télévisée américaine dans laquelle Clint Eastwood tient l'un des rôles permanents, un bon cow-boy lisse et sans ombre. À ce moment, aucun des films italiens de Eastwood n'est encore distribué en Amérique. Lorsque Leone lui offre un rôle dans son prochain film, celui-ci hésite, bien qu'il s'agisse de sa seule offre de travail. Après avoir lu le scénario, il trouve que le rôle de Tuco est plus important que le sien. Il demande donc que son propre rôle soit augmenté, tandis que Leone ne veut pas diminuer celui de Tuco. Leone doit se déplacer jusqu'en Californie avec sa femme, pour tenter de négocier. Après deux journées de dures négociations, l'acteur accepte de tourner le film et demande à être payé 250 000 $, plus 10 % des profits du box-office sur tout le territoire occidental, un accord qui déplaît à Leone.

Dans le film, le personnage d'Eastwood est désigné avec le surnom Blondin puisque personne ne connait son vrai nom. De plus, lorsque le capitaine Clinton demande leurs noms à Tuco et Blondin, celui-ci demeure silencieux, restant fidèle à son image. Dans le scénario du film, par contre, on réfère à celui-ci sous le nom de Joe.

 

La Brute


Lee Van Cleef interprète le rôle de « La Brute », un mercenaire insensible et sans pitié qui s'appelle dans les versions italiennes et françaises Sentenza, nom devenu dans la version américaine Angel Eyes (« Yeux d'ange »). Il n'hésite pas à éliminer froidement tous ceux qu'il rencontre dans sa course au trésor. Après que Blondin et Tuco sont capturés et emprisonnés, Sentenza est le sergent qui interroge et fait torturer Tuco par le caporal Wallace, découvrant ainsi le nom du cimetière où est caché l'or. Sachant que Blondin mentirait au lieu de lui donner le vrai nom de la tombe, il décide de former une alliance avec Blondin. Ce dernier préfère retourner avec Tuco dès que l'occasion se présente.

À l'origine, Leone voulait que Charles Bronson interprète Sentenza, mais celui-ci était déjà en train de tourner Les Douze Salopards (1967). Leone songea alors à travailler de nouveau avec Lee Van Cleef : « Sachant que Van Cleef avait déjà interprété un rôle plus romantique dans Et pour quelques dollars de plus, l'idée de lui faire interpréter un personnage complètement opposé m'intrigua. »

Lee Van Cleef raconte : « Pour le premier film, je ne pouvais pas négocier, étant donné que je n'arrivais même pas à payer mon téléphone. Je tournai le film, je payai mon compte de téléphone et exactement une année plus tard, le 12 avril 1966, on m'appela de nouveau pour tourner Le Bon, la Brute et le Truand. Et en parallèle, je tournai également Colorado. Alors, au lieu de ne gagner que 17 000 $, j'en gagne plus de 100 000, tout cela grâce au talent de Leone, pas au mien. »

L'acteur souffrait d'une peur étrange des chevaux et ne connaissait rien à l'équitation. Sergio Donati raconte : « On lui trouva un cheval docile et amadoué comme une bête de cirque, mais pour pouvoir y monter, il lui fallait une chaise et il fallait que quelqu'un tienne l'animal. La même histoire se répétait évidemment lorsqu'il s'agissait de redescendre (Wallach utilisa le même cheval dans ses propres scènes, puisque lui non plus ne savait pas monter). ».

Lee Van Cleef, d'autre part, bien qu'il interprétât des « méchants » dans la majorité de ses films, était un homme doux qui contrastait nettement avec ses personnages. Ce sont ses talents d'acteur qui lui permettaient de si bien personnifier des rôles si éloignés de sa propre personnalité. Donati raconte cette autre anecdote à ce sujet : « Dans une scène du film, il doit frapper une prostituée qui connaît Bill Carson et il ne réussissait pas à aller si loin. L'actrice (Rada Rassimov) lui disait : « Ne t'en fais pas si tu me donnes une vraie gifle, ça ne me dérange pas, frappe-moi… », mais Van Cleef lui expliquait en rougissant qu'il n'arrivait tout simplement pas à lever la main sur une femme, c'était plus fort que lui. »

 

Le Truand


Eli Wallach joue le rôle de Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez « Le Truand ». Tuco est un bandit comique, maladroit et volubile, recherché par les autorités. C’est le personnage le plus détaillé du film : on rencontre son frère, on comprend d'où il vient et pourquoi il est devenu un bandit, tandis que les deux autres personnages principaux demeurent mystérieux. Tuco apprend le nom du cimetière où est enterré l'or, mais il ne connaît pas le nom de la tombe ; seul Blondin le sait. Cette situation les force tous les deux à devenir compagnons de voyage.

Aux yeux de Leone, Tuco représente toutes les contradictions de l'Amérique et aussi en partie les siennes. Après avoir pensé offrir le rôle à Gian Maria Volontè, il choisit Eli Wallach, en qui il sentait quelque chose de chaplinesque9. Leone avait détecté la dimension comique de l’acteur cantonné jusqu’ici dans des rôles dramatiques en voyant une scène du film La Conquête de l'Ouest (1962) : lorsque Wallach descend du train et qu'il parle avec Peppard, il voit un enfant (le fils de Peppard), il se tourne d'un coup et lui tire dessus avec le doigt en faisant une grimace.

Les deux hommes se rencontrent à Los Angeles, mais l'acteur est réticent à interpréter de nouveau ce type de personnage. Il est convaincu après avoir visionné la séquence d'ouverture de Et pour quelques dollars de plus. Tous les deux s'entendent très bien, partageant le même sens de l'humour étrange. Leone permet à Wallach d'effectuer des modifications à son personnage, dans la mise en scène et dans sa façon de bouger. Les vêtements de Tuco sont choisis par Wallach lui-même. C'est également lui qui propose le signe de croix compulsif du personnage.

Tant Eastwood que Van Cleef saisirent que le personnage de Tuco plaisait particulièrement au réalisateur. Pour eux, il était clair que le public préfèrerait le personnage de Wallach. Si Wallach garde peu de souvenirs du travail avec Van Cleef hormis sa Mercedes neuve, il apprécia Clint Eastwood, qui, taciturne mais attentif, proposait des idées et des détails qui rendaient le personnage de Tuco encore meilleur.


Le capitaine nordisteAlcoolique (Aldo Giuffré)

Il devient ami de Blondin et Tuco. Il comprend bien que ses hommes sont envoyés inutilement au massacre et rêve de détruire le pont - un rêve qui se réalisera grâce à ses nouveaux amis. Blessé mortellement durant la bataille du pont, il meurt juste après avoir entendu celui-ci exploser.


Le caporal Wallace (Mario Brega)

Gardien de prison qui travaille pour Sentenza, il torture Tuco pour lui faire dire où est le trésor. Sentenza confie ensuite Tuco à Wallace, pour qu'il puisse toucher la prime de sa capture mais Tuco l'éliminera en le poussant hors d'un train en mouvement. Boucher devenu acteur, l'imposant Brega est omniprésent dans les films de Leone et dans les westerns spaghetti en général.

 

Bill Carson dit Jackson (Antonio Casale)

Il représente l'un des points tournants de l'histoire. Au moment de mourir, il donne à Tuco le nom du cimetière où se trouve l'or et à Blondin le nom de la tombe où il est enterré. Casale apparaîtra aussi dans le film de Leone Il était une fois la révolution.


Pablo Ramirez (Luigi Pistilli)

Un prêtre catholique et le frère de Tuco. Il méprise son frère qui est devenu un bandit, mais fondamentalement il lui veut du bien. Pistilli est un vétéran ayant joué dans plusieurs westerns spaghetti, interprétant habituellement un « méchant » (comme dans Et pour quelques dollars de plus où il interprète le rôle de Groggy).

 

Stevens (Antonio Casas)

le paysan mêlé à l'histoire entre Baker et Bill Carson. Il est tué avec son fils aîné par Sentenza, après avoir révélé à ce dernier des informations sur l'or et sur la nouvelle identité de Jackson. Casas était un joueur de football populaire en Espagne avant de devenir acteur. Il est apparu dans plus de 170 films et émissions de télévision durant sa carrière.

 

Chelo Alonso

Épouse amérindienne et non nommée de Stevens, qui assiste impuissante et horrifiée au meurtre de son mari et de son fils par Sentenza. Ce rôle de femme accablée par le destin, est interprété avec sensibilité par cette actrice cubaine d'origine Taino. Elle avait joué auparavant dans plusieurs films italiens du genre peplum où elle incarnait le rôle principal en raison de son physique avantageux et exotique, et de son expression impassible.

 

Baker (Livio Lorenzon)

Soldat confédéré impliqué dans l'affaire de l'or caché (avec Stevens et Carson). Il engage Sentenza pour obtenir de l'information et pour assassiner Stevens. Il est ensuite lui-même assassiné par Sentenza, payé par Stevens.

 

Maria (Rada Rassimov)

Prostituée attaquée par Sentenza. Elle connaît Bill Carson, mais n'est pas impliquée dans ses affaires.

 

Le chasseur de primes manchot (Al Mulock)

Blessé par Tuco au début du film, il doit se faire amputer le bras droit et réapprendre à tirer de la main gauche. Il cherchera désespérément à se venger. Après avoir retrouvé Tuco, il parle trop longtemps et Tuco en profite pour l'abattre. Mulock est un acteur canadien qui apparaîtra également dans Il était une fois dans l'Ouest, dans le rôle d'un des trois as de la gâchette, au début du film. Il se suicida durant le tournage, se défenestrant en costume de scène.

 

Le capitaine nordiste Harper (Molino Rojo)

Atteint de gangrène à une jambe, il n'accepte pas les méthodes de Sentenza et, plus d'une fois, lui répète d'être moins brutal avec les prisonniers. Sa faiblesse physique, l’empêche d’être pris au sérieux par ses subalternes.

 


 

REGARDER LE FILM LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

Aujourd'hui, nous vous offrons la possibilité de regarder gratuitement le film Le Bon, la Brute et le Truand sur Shocase.fr en Replay en français (VF).

 


🏆 Ce film fait partie des films préférés des français


 

Anecdotes du film le Bon, la Brute et le Truand


 

Informations techniques

Titre français et québécois : Le Bon, la Brute et le Truand
Titre original (italien) : Il buono, il brutto, il cattivo
Titre espagnol : El bueno, el feo y el malo
Titre allemand : Zwei glorreiche Halunken
Titre anglais : The Good, the Bad and the Ugly
Réalisation : Sergio Leone
Scénario : Agenore Incrocci, Furio Scarpelli, Luciano Vincenzoni et Sergio Leone, d'après une histoire de Luciano Vincenzoni et Sergio Leone
Musique : Ennio Morricone (les musiques d'Ennio Morricone)
Décors et costumes : Carlo Simi
Photographie : Tonino Delli Colli
Son : Elio Pacella et Vittorio De Sisti
Montage : Eugenio Alabiso et Nino Baragli
Production : Alberto Grimaldi
Sociétés de production : Produzioni Europee Associati, Arturo González Producciones Cinematográficas et Constantin Film Produktion
Sociétés de distribution : Produzioni Europee Associati (Italie), United Artists (États-Unis), Les Artistes Associés (France)
Budget : 1 200 000 dollars US
Pays de production : Italie, Espagne et Allemagne de l'Ouest
Langue originale : italien
Format : couleur (Technicolor) — 35 mm — 2,33:1 (Techniscope) — son mono
Genre : western spaghetti
Durée : 161 minutes (178 minutes pour la version longue de 2002)
Dates de sortie en Italie, 23 décembre 1966, en Allemagne de l'ouest le 15 décembre 1967, en France le 8 mars 1968, En Espagne le 7 août 1968.


 

Liens internes

Films Western en streaming  -  Bande Originale : les musiques du film le bon la Brute et le Truand  -  Accueil  -  Films streaming  -  Le genre Western  -  Films Western en français en streaming

 

FILMS DE SERGIO LEONE

Il était une fois la Révolution   Et pour quelques dollars de plus


WESTERN

Sitting Bull   Le Fort de la Dernière Chance   La Blonde et le Shérif   Duel dans la boue   La Vengeance aux deux visages   Creuse ta fosse, j'aurai ta peau   4 Dollars de vengeance   La Mort tragique de Leland Drum   Gringo joue sur le rouge   La Diligence vers l'ouest   Arizona Colt   Je vais...Je tire... Et je reviens   Dieu pardonne moi pas !   Quand les vautours attaquent   Deux croix pour un implacable   La mort était au Rendez-vous   Gentleman Killer   Le retour de Django   Bravo Django   Mon nom est Pecos   Le dernier jour de la colère   Le jour de la haine   Joe l'implacable   Un homme, un cheval et un pistolet   Custer l'Homme de l'ouest   Le salaire de la haine   Belle Starr   Les Colts brillent au soleil   Quand siffle la dernière balle   Cinq fusils à l'ouest   Unforgiven   Tonnerre Apache   Chapagua     Flèche - films suivants

 

Références cinématographiques

Film italien sorti en 1966 - Film espagnol sorti en 1966 - Film allemand sorti en 1966 - Western italien - Western espagnol - Western allemand - Western spaghetti - Film réalisé par Sergio Leone - Film avec Clint Eastwood - Film avec Lee Van Cleef - Film avec Eli Wallach - Film scénarisé par Sergio Leone - Film scénarisé par Luciano Vincenzoni - Film avec une musique composée par Ennio Morricone - Film produit par Alberto Grimaldi - Film sur la guerre de Sécession - Film tourné en Espagne - Film tourné à Rome - Film distribué par United Artists - Film scénarisé par Age-Scarpelli - Film tous publics en France - Film de Constantin Film


 

Liens externes

Ce film, classé parmi les meilleurs du monde, fait parler de lui un peu partout sur internet, nous vous proposons de visiter les pages d'autres sites afin d'améliorer un peu plus votre culture et peut-être obtenir d'autres informations :

Allociné  -  AllMovie  -  American Film Institute  -  BFI National Archive  -  British Film Institute  -  Centre national du cinéma et de l'image animée  -  Ciné-Ressources  - Cinémathèque québécoise  -  Cinematografo  -  Filmportal  -  IMDb  -  LUMIERE  -  Movie Review Query Engine  -  OFDb  -  Rotten Tomatoes  -  The Movie Database  -  Wikipédia

Partager sur Facebook     Partager sur Twitter     Partager sur WhatsApp     Pinterest     Messenger     Mail     Reddit

FILMS STREAMING    -    FILMS WESTERN    -    LES DERNIERS FILMS    -    TV DIRECT    -    RADIO DIRECT


ACCUEIL    -    Présentation    -    Mentions légales    -    Plan du site    -    Contact    -    Aide

Copyright shocase.fr 2023

Shocase.fr est un site web de diffusion de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent regarder et partager des vidéos en streaming.